Rattrapage news – Jan 17 à août 18 – Tech – Robots / Exosquelettes / IA

Les historiens qui se pencheront sur cette période retiendront une accélération impressionnante (et notre lenteur bien sûr !).

Commençons par les robots, ce sont les stars de la période, dans tous les salons : robots à expressions faciale et à reconnaissance faciale (Sophia de Hanson Robotics), robots-chiens (Sony) / serpents (Stanford) , R2D2 pour de vrai (Kuri), poulpe (Festo), humanoïdes (Honda) ; robots-roues porteurs d’affaires, accueil dans les forums. Le robot UX1 commence à explorer les eaux pour trouver des pour mines immergées, ce concentré de SF a 5 heures d’autonomie : la cartographie de l’environnement par les machines commence et fait penser à Prometheus.

Gaël Langevin crée un robot opensource low cost (InMoov), à fabriquer avec une imprimante 3D pour 750€.

Bien sûr les bugs sont au rendez-vous, mais on sent bien que c’est en train d’arriver. 2 M de robots sont actifs dans les entreprises fin 2017, dont 80% dans l’industrie. Ce n’est qu’un début. Pour les robots domestiques les volumes sont plus réduits (aspirateurs, tondeuses…) et les montants plus faibles. Ca viendra.

En février 2017 une maison close de Barcelone (Lumidolls) remplace des prostituées par des robots sexuels.

Et pendant ce temps chez Boston Dynamics :

Le robot est partout. Mais les exosquelettes sont peu utilisés (marché à 1,9 milliards de dollars d’ici 2025, contre seulement 68 millions de dollars en 2014). et le Japon s’inquiète de la lenteur du remplacement des ouvriers de construction par des robots : un immeuble de 30 étapes représente 500 000 jours / homme, dont on espère automatiser au mieux 10% dans le futur proche me dit Bloomberg.

IA et ordinateurs quantiques

Commençons par une citation : « A la manière de l’électricité qui a tout transformé il y a un siècle, j’ai aujourd’hui du mal à voir une industrie qui ne sera pas transformée par l’intelligence artificielle dans les années à venir ». Andrew Ng co-créateur de Google Brain. Le marché de l’IA est estimé à 12 Mds $ en 2018, 232 en 2025.

En janvier 2018 des tests de compréhension réalisés sur des intelligences artificielles (Microsoft, Alibaba) lisant des articles Wikipédia les placent au niveau d’un lecteur moyen.

Des essaims de drones volent en autonomie :

Bien sûr l’IA va être très utile pour rassembler l’information des objets connectés – 5 millions d’objets vendus en France en 2017, pour un milliard d’euros : près de 3 M pour la maison (sécurité, automatisation, électroménager), 1,6 M d’objets portables, près de 200 000 objets de santé et un demi-millions de drones et gadgets. On parle de 15 Mds d’objets connectés à Internet en 2018, et de 50 à 80 milliards en 2020.

L’enceinte intelligente de Google franchit l’Atlantique en août 2017, avant celles d’Amazon, Apple et Microsoft.

Ordinateur quantique : Google dévoile Bristlecone en mars 2018. IBM et Microsoft annoncent tous les deux un ordinateur quantique fonctionnel d’ici cinq ans.

Des machines qui tuent

1/ Quatre-vingts vaches laitières : Ca se passe en mai 2015, au GAEC de la Route du Basalte à Bussy-Albieux dans le Forez, dans la nuit de samedi à dimanche. Un tuyau de distribution automatique du concentré d’aliment se déboîte. Le produit, toxique à haute dose, s’amoncelle au le sol. Les animaux se servent copieusement. Bilan : 80 vaches mortes.

Richard Müller – Death Struggle

2/ C’est le 29 juin 2015, en Allemagne, près de Kassel. Un ouvrier de Volkswagen âgé de 22 ans est tué par un robot en installant une chaîne de production. C’est le 21 décembre 2007, un ouvrier se fait écraser par une presse de 32 tonnes à l’usine d’emboutissage de PSA à Sochaux. C’est le 15 avril 2015 : un électricien de l’équipementier automobile Saint-Jean-Industries dans le Maine et Loire a le thorax et la tête écrasés entre deux robots alors qu’il effectue une opération de maintenance. Il survit.

Le 25 janvier 1979 Robert Williams est le premier cas de mort liée à un robot sur le lieu du travail, dans une usine Ford du Michigan. Depuis 25 autres cas sont signalés aux US en 30 ans. Au Japon, le 4 juillet 1981 l’ingénieur Kenji Urada, 37 ans, est tué par un robot dans une usine Mitsubishi. Vous avez dit Terminator ?

3/ Therac-25 était une machine de radiothérapiefranco-canadienne. Entre 1985 et 1987, le Therac-25 irradia massivement au moins six patients, dont au moins cinq patients moururent. La machine offrait deux niveaux d’irradiation, l’un faible, l’autre 100 fois plus puissant et demandant l’interposition d’un bouclier de tungstène entre le patient et la source. Les patients furent irradiés à la puissance maximale, mais sans le bouclier. Le mécanisme est simple : l’opérateur démarre avec la dose maximale et le bouclier, puis se ravise pour administrer la faible dose. Quand il réinitialise la machine, le bouclier se retire et la source reste à pleine puissance. Chez Marvel et dans les années 60, ceci aurait pu être la base de pouvoirs incroyables. Triste réalité que la nôtre : pas de superpouvoirs et 5 décès.

Rien ne se passe comme prévu

Une sélection de bugs et piratages récents.

1/ Explosion du lanceur (fusée) Falcon 9 (SpaceX) le 1er septembre 2016 en Floride. L’enquête conclut à un défaut de structure du réservoir d’hélium à 350 bars. L’explosion a détruit le lanceur de 333 tonnes, le satellite Amos-6 de 200 millions de $, et endommagé le pas de tir. Les lancements de SpaceX ont repris en janvier 2017.

2/ Crash de Schiaparelli

Le 29 octobre 2016, la sonde Schiaparelli lancée le 14 mars atteint Mars comme prévu. Elle coupe ses rétrofusées à 3,7 km d’altitude avant de heurter le sol de la planète rouge à 540 km/h. A moins de 30 secondes près, c’est un échec, et un coup dur pour le programme ExoMars de l’Agence Spatiale Européenne, de plus d’un milliard d’euros. C’est aussi une réussite partielle avec la mise en orbite martienne du Trace Gas Orbiter.

3/ Le galaxy note 7 devait être le meilleur smartphone du monde en août 2016, remet au goût du jour l’idée de combustion spontanée, mettant le feu à une voiture, un adolescent, une moquette d’avion, une maison…. Rappel de 2,5 M unités. Le refrain devient connu : Overboard qui prend feu, iphone, Tesla S, et quelques autres téléphones Samsung d’ailleurs : le coupable, c’est la batterie

4/ Le 24 mars 2016, le chatbot Tay dérape et part en vrille raciste / antiféministe, voyez plutôt :

Une intelligence artificielle qui se met à détester les hommes (et les femmes) et veut la guerre ? Qui d’autre pense à Terminator ?

5/ Quelques piratages récents :

  • Deux piratages subis par Yahoo! dans le passé ont été dévoilés en septembre (un milliard de comptes) et décembre 2016 (500 millions de comptes). C’est le plus gros piratage de comptes de l’histoire. Même chose en mai avec plus de 400 millions de comptes MySpace et 60 millions d’identifiants Tumblr.
  • Le piratage s’est aussi invité dans la campagne présidentielle US, avec la révélation de milliers de conversations internes de l’équipe Clinton. Le piratage des objets connectés a fait parler de lui en 2016 avec des attaques par déni de service lancées notamment depuis des caméras, babyphones, lecteurs DVD, jouets connectés. Quelques exemples de victimes : Twitter, Netflix, Spotify, PlayStation, NY Times.
  • Une base de données contenant 117 millions de mots de passe et identifiants LinkedIn a été mise en vente 2000 € par des pirates en 2016

 

 

 

 

 

Atlas – Robot crédible

Qui n’a jamais soupiré devant le présent : « dire qu’on nous parlait de voitures volantes, le futur a disparu ! » ?

Voici Atlas, robot de Boston Dynamics (racheté par Google en décembre 2013). Laissons parler les images :

Le futur, c’est maintenant, chacun fera le tri entre admiration, sympathie pour le robot maltraité, pensée émue pour Terminator et rappel des prophéties d’Asimov.

Robots à fenêtres

Autrefois le passant, le cadre stressé pouvaient se délasser devant le ballet vertical des laveurs de carreaux. Perchées sur leurs nacelles, ces créatures allaient de haut en bas, de bas en haut, éjaculant mollement leurs savonneux fluides sur les parois de verre des constructions modernes, plus ou moins faisandées. Si au sol il était plus que rare de croiser des hommes dans ceux que la redoutable novlangue des entreprises requalifiait en personnel d’entretien, je n’ai jamais vu un laveur en nacelle qui ne fût viril, du temps où ils étaient humains.

Mais ce temps des humains est bien sûr révolu.

Comme le Tam-Tam, le Taboo, la télévision hertzienne, le télégramme, le Minitel soudainement s’évanouirent ; comme à l’ombre d’un chêne, un matin, apparaît d’un seul coup un champignon, de même que la France entière s’accoutuma en peu de temps à l’utilisation des tablettes ou à la présence de Marion Maréchal-le Pen, le temps s’est enclenché des robots à fenêtres.

Dotés d’un nombre variable de pattes, semblant glisser sur les murs, hybrides perturbants évoquant le poulpe, l’étoile de mer, R2D2 ou une veille bagnole, les robots à fenêtre ont colonisé les façades des hauts immeubles, ne suscitant bien vite ni gêne, ni même l’étonnement. Très nombreuses, recyclant la poussière et les déchets, sachant capturer l’humidité de l’air pour arroser les vitres, munis de raclettes intégrées auto-réparantes, ces petites bêtes peuvent ranger leurs pattes à l’intérieur et se transformer en boules, ou se mettre en carré, ou se lancer l’une l’autre sans que jamais une seule ait chu sur le sol. Les immeubles neufs intègrent des niches pour les ranger. Dans les constructions plus anciennes les robots à fenêtres se stationnent sur le toit, ou restent immobiles, le long des fenêtres plus propres que jamais.

Au début, bien sûr, les robots à fenêtre se mirent en concurrence avec les laveurs de carreaux. Il y eut des grèves, qui rendirent d’autant plus vite indispensable l’adoption des nouvelles machines. Tout ceci dura tout au plus quelques mois.

De leur créateur on ne sait rien. Sur la ou les firme(s) les commercialisant, aucune information. Et ce mystère avive l’imagination féconde des paranoïaques de tout poil ; plusieurs affirment que les robots ont des armes, qu’ils « voient » par des sondes, peuvent exploser, obéissent à des instructions, enregistrent ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur des immeubles. Certains avancent que des individus en ont déjà pris le contrôle, et qu’un plan secret se trame avec les robots, dont nous serons immanquablement les victimes.

Mais Dieu que les vitres sont propres.