Rattrapage news – Jan 17 à août 18 – Tech – Biotech et divers

Biotech

OGM : le TK3 est la star du nouvel an chinois à Taïwan, c’est un poisson-zèbre OGM doté de fluorescence grâce à un gêne de méduse, « fabriqué » par Taikong Corp. 100 000 poissons à 15 €, hop !

Rectification ADN : en mars 2017 des chercheurs chinois réparent l’ADN d’embryons porteurs de mutations générant 2 types d’anémie. Les embryons ne sont pas conservés.

Le 28 mars 2018, Nenad Sestan, neuroscientifique à l’Université de Yale, explique avoir rétabli la circulation sanguine dans le cerveau de plusieurs cochons décapités. Le cerveau est sans doute endommagé, mais des milliards de cellules sont encore fonctionnelles et vivantes.

Au Texas, des chercheurs ont fait grandir des poumons bio-artificiels en laboratoire pendant deux ans, avant de les greffer à des cochons. Cette greffe n’a entrainé aucune complication ni de symptôme respiratoire pour l’un des cobayes. Une première.

 

Divers

Avant l’Iphone X, le Galaxy Note 8 est le premier smartphone grand public à dépasser les 1000 $.

Nintendo vend 10 millions de sa console hybride Switch.

En décembre 2017 le bitcoin atteint un plus haut à 19 873 $ contre 1000 $ au début de l’année, puis perd près des 3/4 de sa valeur en 7 mois.

Le chinois Tencent (réseaux sociaux et jeux vidéo) dépasse Facebook en valorisation boursière le 21 novembre 2017. Par ailleurs Facebook évapore 118 Mds $ en une journée en bourse le 26 juillet 2018, et veut monétiser Whatsapp.

Les Etats-Unis abrogent la neutralité du Net : dorénavant certains contenus seront plus prioritaires que les autres, et ça concerne tout le monde.

Inauguration de Station F dans la Halle Freyssinet à Paris le 29 juin 17 : le campus de startup créé par Xavier Niel est le plus grand du monde et accueille 3 000 stations de travail.

Sir Tim Berners-Lee, inventeur du worldwide web en 1989, considère que son invention devient mauvaise pour l’humanité du fait de la concentration par quelques grandes sociétés.

Rien à voir : Google revient en Chine pour fournir un moteur de recherche intégrant la censure gouvernementale.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *