Parlons d’eux

EnergieOn parle d’eux.

Au final rien sans les gens. De la technologie qu’on hérite à la chaleur humaine, de la mémoire commune à l’esprit collectif.

Une personne entre dans la pièce, dans la seconde tu sais que vous êtes déjà proches ou que ça sera plus compliqué.

Les derniers siècles sont une lente montée en puissance de l’individu, avec de sérieux accidents. Non que tous s’épanouissent, mais plus divers sont ceux qui parviennent à s’exprimer.

Chaque palais, chaque oreille, chaque esprit, muni de sa propre palette, de son propre système de goût.

Plongeons dans cette diversité ! Les relations humaines, l’esprit sont de grands agréments. Une connexion autour d’un repas peut conduire aussi loin que la fréquentation des œuvres d’art, expérience addictive de la discussion et de l’amitié.

Mon interlocuteur éveille ma curiosité, et la volonté d’échanger de la meilleure manière, de me connecter, de toucher la diversité par la singularité : connaître ses sensations, ce qui le transporte, ses motifs de rage, ses problèmes du moment, l’évolution de ses loisirs, ce qu’il aime faire dans les fêtes, dans quelle mesure il a une vision magique du monde, s’il varie beaucoup, et les déclencheurs des changements d’état. Où place-t-il ses élégances ? Comment sont ses moments étranges ? Quelles émotions récurrentes ? Comment juge-t-il, façonne-t-il son apparence ?

Il est doux de laisser parler, d’être attentif, perceptif, face à la nature imprévisible de choix, de l’humour, des inventions langagières, des découvertes personnelles. De se mettre un peu dans leur peau, percevoir leurs sensations, peut-être faire un tour dans leurs pensées.

Une part de spiritualité entre dans l’échange, le rite et la célébration incluent ; quelques-uns prient sincèrement pour quelques autres.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *